Vos témoignages : 

J'ai rejoins une équipe pour faire plaisir à mon amie Hélène, qui a entendu parler du synode dans sa paroisse.

Les premiers moments de notre rencontre ont été hésitants. Déconcertés par les questions et peu au fait des modalités d'un synode, nous ne savions pas très bien comment commencer.

Finalement, nous avons lu à haute voix les infos pratiques et explications des premières pages du livret. Nous avons pris le temps de nous présenter et petit à petit nos échanges sont devenus plus simples et ancrés dans nos vies quotidiennes.

Valérie

Notre groupe biblique a choisit de consacrer quelques réunions à la réflexion synodale. Et en parallèle, nous avons constitué une équipe avec nos voisins. C'était l'occasion de partager un peu plus que bonjour/bonsoir... En les invitant, j'ai expliqué que j'étais engagée dans l'Eglise, que nous avions beaucoup de chose à apprendre les uns des autres, et que j'étais sûre qu'ils avaient des choses à dire pour faire avancer l'Eglise de la Somme.

Ils sont venus à la maison. On a pris le temps de se présenter un peu plus. Nous n'avons pas prié (enfin, j'ai récité toute seule la prière du synode en expliquant que c'était important pour moi.)

Nous avons suivi les questions du carnet. Nos voisins ont surtout parlé de leurs à priori négatifs et incompréhensions de l'Eglise. Ce n'était pas très facile à entendre mais je crois que c'était nécessaire; Et cela n'entame pas leur foi, même petite. je crois que c'était important pour eux de pouvoir dire ces choses. Nous nous retrouvons tous dans 15 jours!

Corinne et Pascal 

 

"Synode? ... Je n'ai jamais entendu ce mot là..."

 

Nous nous sommes réunis, nous, groupe convivial du Secours catholique, pour fêter les anniveresaires de Francine et de Jean-Luc; à la fin du goûter, Marie-Louise a lancé: Synode... Vous avez déjà entendu ce mot là?..." Hochements de tête négatifs. Après un rapide tour de table pour permettre à chacun(e) de s'exprimer sur son parcours de foi, Véronique présente avec des mots simples ce que notre évêque nous invite à vivre cette année...

Il a besoin de nous, il attend nos idées, nos propositions pour que l'Eglise soit plus vivante, visible et attirante dans la Somme...

L'Eglise avec un "E" majuscule... la grande famille des baptisés dont nous faisons partie...

Après un petit temps de silence et de réflexion, des réponses arrivent: "On aimerait qu'elle soit accueillante, conviviale,où la fraternité règnerait, où tout le monde se sentirait bien."

Et cette église avec un "e" minuscule qu'est ce qu'elle est pour vous?

"Un lieu de rencontre, de rassemblement pour les enterrements, les baptêmes, les mariages, les grandes fêtes"; "un lieu où on trouve le calme, où on a envie de rentrer même si on ne va pas à la messe... faire brûler une bougie, dire une petite prière, s'assoir, écouter le silence, être dans la paix..."

Ce sera tout simple, vous verrez, chacun(e) pourra s'exprimer avec ses mots, poser ses questions sans craindre d'être moqué... faire des propositions, dire ce qui le choque, ce qu'il voudrait voir changer et puis, la porte restera grande ouverte pour accueillir tous celles et ceux qui voudront prendre le train en marche pour rejoindre notre équipe...

Petit rappel: "Jésus nous aime" à notre tour de lui dire aussi que nous l'aimons... Nous prendrons le temps de prier l'Esprit Saint de nous éclairer.... Comme nous avons préparé notre pèlerinage à Lourdes, nous allons cheminer ensemble, tout doucement, pour préparer ce synode. Alors, on prend la route? ... Une date est retenue pour une prochaine rencontre.

Le groupe convivial de secours catholique

pour le journal de secteur Vallée d'Ancre

 

Téléchargez le carnet de route.
CARNET DE ROUTE_basseDef.pdf
Document Adobe Acrobat [363.0 KB]